Study your flashcards anywhere!

Download the official Cram app for free >

  • Shuffle
    Toggle On
    Toggle Off
  • Alphabetize
    Toggle On
    Toggle Off
  • Front First
    Toggle On
    Toggle Off
  • Both Sides
    Toggle On
    Toggle Off
  • Read
    Toggle On
    Toggle Off
Reading...
Front

How to study your flashcards.

Right/Left arrow keys: Navigate between flashcards.right arrow keyleft arrow key

Up/Down arrow keys: Flip the card between the front and back.down keyup key

H key: Show hint (3rd side).h key

A key: Read text to speech.a key

image

Play button

image

Play button

image

Progress

1/28

Click to flip

28 Cards in this Set

  • Front
  • Back
  • 3rd side (hint)
Tu es malade?
Ce n'est rien. Un peu de fatigue. (elle sourit) C'est parce que je me suis levee tot.
ce n'est...
Moi non plus je n'ai pas dormi.
(sourit encore) Il faut que tu dormes. Tu serais moins belle demain.
Il faut que...
Ne te moque pas.
Je ne me moque pas. Cela me rassure ce matin, que tu sois belle. Quand j'etais petite, j'etais si malheureuse, tu te souviens? Je te barbouillais de terre. Une fois je t'ai attachee a un arbre et je t'ai coupe(aigue) tes cheveux, tes beaux cheveux...
je ne me moque pas...
Pourquoi parles-tu d'autre chose?
(doucement, sans cesser de lui caresser les cheveux)
Je ne parle pas d'autre choses...
Je ne parle pas...
Tu sais, j'ai bein pense, Antigone.
Oui
(it's just one word...u better know this, u pathetic heap of---)
Tu es folle.
Oui.
(again, just one word...)
Nous ne pouvons pas.
(apres un silence, de sa petite voix)
Pourquoi?
(still on the single words, but we've progressed to two syllables....)
Il nous ferait mourir.
Bien sur. A chacun son role. Lui, il doit nous faire mourir, et nous, nous devons aller enterrer notre frere. C'est comme cela que c'a ete distribue (aigue). Qu'est-ce que tu veux que nous y fassions?
Bien sur. A chacun...
Je ne veux pas mourir.
Moi aussi j'aurais bein voulu ne pas mourir.
Moi aussi j'aurais...
Ecoute, j'ai bein reflechi toute la nuit. Je reflechis plus que toi. Toi, c'est ce qui te passe par la tete tout de suite, et tant pis si c'est une betise. Moi, je reflechis.
Il y a des fois ou il ne faut pas trop reflechir.
Il y a des fois...
Si, Antigone. D'abord c'est horrible, bien sur, et j'ai pitie moi aussi de mon frere, mais je comprends un peu notre oncle.
Moi je ne veut pas comprendre un peu.
Moi, je ne veut pas...
Il est le roi, il faut qu'il donne l'exemple.
Moi, je ne suis pas le roi. Il ne faut pas que je donne l'exemple, moi...Ce qui lui passe par la tete, la petite Antigone, la sale bete, la mauvaise, et puis on la met dans un coin ou dans un trou. Et c'est bien fait pour elle. Elle n'avait qu'a ne pas desobeir! (aigue)
Moi, je ne suis pas le roi...Ce qui lui passe par la tete....
Allez! Allez!...Tes sourcils joints, ton regard droit devant toi et te voila lancee sans ecouter personne. Ecoute-moi. J'ai raison plus souvent que toi.
Je ne veux pas avoir raison.
Je ne veux pas....
Essaie de comprendre au moins!
Comprendre...Vous n'avez que ce mot-la dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre qu'on ne doit pas manger tout a la foi, courir, courir dans le vent jusqu'a ce qu'on tombe par terre et se baigner quand il est trop tot ou trop tard, mais pas juste quand on a envie! Comprendre. Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. (elle acheve doucement) Si je deviens vieille. Pas maintenant.
Comprendre...(not an elipses, just a pause) Vous n'avez aue ce mot-la dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite....
Il est plus forte que nous, Antigone. Il est le roi. Et ils pensent tous comme lui dans la ville.
Je ne t'ecoute pas.
Je ne...
Ils nous hueront. Ils nous prendront avec leurs mille bras, leurs mille visages et leur unique regard. Ils nous cracheront a la figure....Et souffrir? Il faudra souffrir, sentir que la douleur monte, qu'elle est arrivee au point ou l'on ne peut plus la supporter; qu'il faudrait qu'elle s'arrete, mais qu'elle continue pourtant et monte encoure, comme une voix aigue...Oh! je ne peux pas, je ne peux pas...
Comme tu as bien tout pense! (aigue)
Comme tu as...
Moi, tu sais, je ne suis pas tres courageuse.
(doucement) Moi non plus. Mais qu'est-ce que cela fait?
Moi non plus. ...
Tu n'as donc pas envie de vivre, toi?
(murmure) Pas envie de vivre...(Et plus doucement encore si c'est possible.) Qui se levait la premiere, le matin, rien que pour sentir l'air froid sur sa peau nue? Qui se couchait la derniere seulement quand elle n'en pouvait plus de fatigue, pour vivre encore un peu de la nuit?
Pas envie de vivre...
Ma petite soeur...
(se redresse et crie)
Ah, non! Ne me caresse pas! Tu as bein reflechi, tu dis? Tu penses que tout la ville hurlante contre toi, tu penses que la douleur et la peur de mourir c'est assez?
Ah, non! Ne me caresse pas!...
Oui.
Sers-toi de ces pretextes.
Sers-toi...
Antigone! Je t'en supplie! C'est bon pour les hommes de croire aus idees et de mourir pour elles. Toi tu es une fille.
(les dents serrees) Une fille, oui. Ai-je assez pleure d'etre une fille!
Une fille, oui...
Ton bonheur est la devant toi et tu n'as qu'a le prendre. Tu es fiancee, tu es jeune, tu es belle...
(sourdement) Non, je ne suis pas belle.
Non, je ne suis pas...
Pas belle comme nous, mais autrement. Tu sais bein que c'est sur toi que les petits voyous dans la rue; que c'est toi que les petites filles regardent passer.
(a un petit sourire imperceptible)
Des voyous, des petites filles...
Des voyous...
Et Hemon, Antigone?
(fermee) Je parlerai tout a l'heure a Hemon: Hemon sera tout a l'heure une affaire reglee. (aigue)
Je parlerai...
Tu es folle.
Tu m'as toujours dit que j'etais folle, pour tout, depuis toujours. Va te recoucher, Ismene...Il fait jour maintenant, je ne pourrais rein faire. Mon frere mort est maintenant entoure (aigue) d'un garde exactement comme s'il avait reussi a se faire roi. Va te recoucher. Tu est toute pale de fatigue.
Tu m'as toujours dit que j'etais folle, pour tout, depuis toujours. Va te recoucher, Ismene...
L'essentielle, c'est de respecter la loie, Antigone.
L'essentielle, c'est de respecter la dignite humaine qui depasse toutes les loies.
Nous vous presentons,
Antigone.
Une piece de Jean Anouillh (?)
Une trajedie moderne basse sur la tragedie grec dans laquelle Antigone risque la mort pour ses ideaux.