Study your flashcards anywhere!

Download the official Cram app for free >

  • Shuffle
    Toggle On
    Toggle Off
  • Alphabetize
    Toggle On
    Toggle Off
  • Front First
    Toggle On
    Toggle Off
  • Both Sides
    Toggle On
    Toggle Off
  • Read
    Toggle On
    Toggle Off
Reading...
Front

How to study your flashcards.

Right/Left arrow keys: Navigate between flashcards.right arrow keyleft arrow key

Up/Down arrow keys: Flip the card between the front and back.down keyup key

H key: Show hint (3rd side).h key

A key: Read text to speech.a key

image

Play button

image

Play button

image

Progress

1/78

Click to flip

78 Cards in this Set

  • Front
  • Back
arrière-plan (m.)
portion d’espace perpendiculaire à l’axe de prise de vues situé à l’extrème fond du champ. S’applique plus généralement à l’espace situé derrière les acteurs. ≠ Avant-plan.
avant-plan (m)
partie du champ située entre l’objectif de la caméra et le sujet principal (acteur ou objet). = Premier plan.
bande (f.)
sur le plan technique, la bande est le support pelliculaire de l’image et/ou du son.
bande-annonce (f.)
film court de quelques secondes à quelques minutes, composé d’extraits du long métrage ou d’autres documents et d’un commentaire écrit ou verbal destiné à susciter l’intérêt du spectateur.
cascade
action dangereuse nécessitant des qualités sportives et acrobatiques enregistrée sans trucage.
(stunt)
cascadeur (m.)
le spécialiste qui effectue l’action dangereuse, la cascade.
(stuntman)
cinéaste
terme imposé par le critique, théoricien et réalisateur Louis Delluc dans les années dix contre ceux d’“écraniste” ou de “cinématographiste”. Il désignait tous ceux qui travaillent sur un film (opérateur, monteur, . . . ), à l’exception des acteurs, avant de devenir le synonyme de metteurs en scène et réalisateur.
(Person who works in cinema)
ciné-club
terme et institution créés dans les années dix et vingt par Ricciotto Canudo, Louis Delluc et Léon Moussinac, pour regrouper les amateurs du Septième Art et constituer une élite de spectateurs suceptible de soutenir des oeuvres de qualité. Les ciné-clubs, associations à but non lucratif, avec des dizaines de milliers d’adhérents, présentent des films jugés peu commerciaux et de répertoire, accompagnés d’un débat, et éditent, à travers leurs fédérations, des revues , etc.
(Cinema Club - Group of new artists)
cinéma muet
Edison synchronisa son Kinétoscope avec son Gramophone, et avant le Cinématographe, Gaumont présentait des films sonores à l’Exposition universelle de 1900. Malgré bien d’autres expériences et démonstrations, le cinéma ne devint sonore et parlant qu’à la fin des années vingt. Fut-il vraiment muet? D’une part, l’accompagnement musical est venu très tôt à la fois pour couvrir le bruit du projecteur et jouer avec l’image, mais le son, dans les grands films muets, est présent dans l’image même.
(Silent film)
cinémathèque
tout organisme public en privé ayant pour fonction de conserver, stocker et restaurer le patrimoine cinématographique, films, objets, documents papier, photos. Elle peut aussi organiser des projections non commerciales, des expositions.
(Cinema Society)
comédien/comédienne
acteur/actrice
court métrage
un «court métrage» est un film qui dure moins de 30 minutes
(short film)
décor (m.)
lieu dans lequel se déroule l’histoire du film.
(set)
directeur de production
responsable administratif de la production depuis la préparation d’un film (contrats, plan de travail, respect du devis et de la durée du tournage prévus) jusqu’à la fin du tournage, assisté par le régisseur général.
(director of production)
écran (m.)
grande surface blanche sur laquelle se réfléchit la lumière du projecteur et se forme l’image du film.
(screen)
effets spéciaux (m.)
tout procédé permettant d’obtenir la représentation d’un phénomène qui ne peut exister dans la réalité.
(special effects)
filmographie (f.)
liste précise des films d’un producteur, d’un réalisateur, d’un acteur, d’un technicien, . . . Employé aussi comme synonyme de l’oeuvre de ces cinéastes.
(filmography)
long métrage
la longueur des films est exprimée en mètres en France. Un «long métrage» dure à peu près 60 minutes.
(feature film)
moyen métrage
un «moyen métrage» est un film qui dure à peu près 30 minutes. D’habitude on parle de «courts métrages» et de «longs métrages», mais quelques critiques ont conservé le terme «moyen métrage».
objectif
ensemble de lentilles convergentes servant à former l’image sur la pellicule (caméra) ou l’écran (projecteur).
plan de travail (m.)
tableau établi avant tournage, lors de la préparation du film, et remis à jour au fur et à mesure des aléas du tournage, par le premier assistant réalisateur et le directeur de production
(work flow)
point de vue
un plan subjectif, vu par les yeux du personnage
(point of view)
producteur (m.)
La personne qui rassemble les différents financements indispensables à la production d’un film. Il veille à leur bonne utilisation et doit trouver l’équilibre nécessaire entre les moyens financiers indispensables et le refus de dépenses non productives.
(producer)
régisseur (m.)
Le régisseur général est le représentant de la production juste après le directeur de production, avec un rôle plus concret. Il participe à la préparation du film et veille au respect du plan de travail en réglant dans la pratique quotidienne du tournage chaque problème matériel ou administratif. Il peut être aidé, selon le cas, par un régisseur de plateau ou d’extérieurs.
(Assistant Director)
remake
film réalisé à partir de la même histoire qu’un film ancien, tel King Kong (1933 et 1976). Souvent, le film profite de l’évolution de la technique (couleur, effets spéciaux). Le scénario et la mise en scène sont donc remaniés.
scénario (m.)
dans la chaîne de l’écriture d’un film, le scénario se situe entre la continuité dialoguée et le découpage technique.
(dialogue)
scénariste
auteur, collaborateur à l’écriture, adaptateur, parfois également dialoguiste, d’un scénario complet ou de ses étapes intermédiaires.
(dialoguist)
septième art
terme inventé par le critique et théoricien Ricciotto Canudo dans son “Manifeste des sept arts” en 1921 (après avoir imaginé celui de Sixième art en 1911) pour situer le cinématographe parmi les arts du temps et de l’espace. Très utilisé dans les années vingt et parfois encore aujourd’hui non sans une certaine pompe.
sous-titre (m.)
transparent blanc ou de couleur, ou imprimé sur une bande noire, au bas des images d’un film, traduisant les dialogues
(sub-titles)
tournage (m.)
actions de transformer un scénario et un découpage en film (négatif) en enregistrant les images et les sons. Période qui se situe entre la préparation et le montage, même si celui-ci peut débuter en cours de tournage. Durée moyenne pour un long métrage cinéma de deux heures environ: cinq à quatorze semaines.
(MAKING a film)
trucages ou truquages (m.)
special effects
Filmes Lumiere
La Sortie des usines Lumière à Lyon (1895), La Sortie des usines Lumière à Lyon (1895), Le Déjeuner de bébé (1895), L’Arroseur arrosé (1895)
Georges Méliès
Voyage dans la lune (1902)
D. W. Griffith
La Naissance d’une nation (Birth of a Nation) (1914)
F. W. Murnau
Nosferatu le vampire (1921)
Robert Wiene
Le Cabinet du Dr. Caligari (1920)
Fritz Lang
Métropolis (1926)
Sergei Eisenstein
Le Cuirassé Potemkine (1925)
Cecil B. DeMille
Les Dix Commandements (1923)
John Ford
westerns, Le Cheval de fer (The Iron Horse) (1924)
Charlie Chaplin
Le Gosse (The Kid) (1921)
Abel Gance
Napoléon (1925-1927)
la polyvision
René Clair
Entr’acte (1924)
Luis Buñuel
Un chien andalou (1929)
Premier filme qui parle a 1927
The Jazz Singer (1927)
Distribution (f.):
liste des acteurs
Générique (m.):
partie d’un film où sont identifiés le titre, le nom des acteurs, des membres de l’équipe de réalisation, et de tous les collaborateurs, au début ou à la fin (le plus souvent les deux).
(credits)
Scripte (f.):
la personne qui est responsable, pendant le tournage, des raccords entre les plans; elle minute tous les plans pour pouvoir calculer la durée du film.
(times the film, keeps it on pace)
Synopsis (m.):
récit écrit d’un film, sous une forme résumée.
(synopsis)
Image (f.)
l’élément de base du cinéma
(image)
Cadre (m.)
limite matérielle du champ visuel enregistré sur la pellicule, séparant le champ (ce qu’on voit) et le hors-champ (ce qu’on ne voit pas).
(framework, framing)
Voix off (f.)
une voix qu’on entend mais dont on ne voit pas la source sur l’écran (hors-champ sonore).
(off screen voice)
Cadrage (m.)
Action qui consiste à organiser ce qu’enregistre la caméra à un moment donné. Elle comprend l’angle de prise de vue et la disposition de tout ce qui se trouve à l’intérieur du champ filmé (personnages ou objets). On dit aussi cadrer quelque chose ou quelqu’un.
(framing)
Plan (m.)
la portion du film comprise entre la mise en marche et l’arrêt de la caméra
(scene)
Séquence (f.)
une suite de plans qui forment une unité dramatique du film (et peuvent comporter des ellipses temporelles). Elle est à la structure dramatique du film ce qu’est le chapitre au roman.
(act, series of scenes)
Plan-séquence (m.)
Séquence tenant tout entière en un plan unique exceptionnellement long (comporte souvent des mouvements d’appareil et l’emploi de la profondeur de champ).
(like in Children of Men)
Plan général
espace lointain, avec ou sans personnages
Plan d’ensemble
espace large où les personnages sont identifiables
Plan moyen
personnage cadré en pied
Plan américain
personnage cadré à mi-cuisse
Plan rapproché
personnage cadré à la ceinture
Gros plan
personnage cadré au visage
Panoramique (m.)
une rotation de la caméra autour de son axe vertical ou horizontal sans déplacement du pied sur lequel l’appareil est monté.
(pan)
Travelling (m.)
un déplacement de la caméra, qui quitte son axe horizontal ou vertical pour se rapprocher ou s’éloigner de son sujet, ou encore pour l’accompagner
(tavelling shot)
Montage
Le montage organise le récit et donne le rythme de chaque scène comme de l’ensemble du film. Il consiste entre autres à sélectionner les prises, mettre en ordre les plans, fixer les coupes et les raccords, dans le domaine de l’image comme du son. Le montage est l’assemblage des plans d’un film dans l’ordre voulu par le réalisateur
(editing)
Montage alterné
plans montés de façon à montrer alternativement des actions qui se déroulent en même temps
(two story alternating)
Montage parallèle
plans montés côte à côte pour suggérer un rapport symbolique ou métaphorique.
(alternating parallel)
Montage cut
passage sec d’un plan à un autre
Saute (f.):
raccord brutal entre deux plans qui fait qu’on “saute” d’un plan au suivant, brisant la continuité de l’action (jump cut en anglais).
Fondu au noir
disparition progressive de l’image jusqu’au noir
(fade to black)
Ouverture en fondu
l’inverse; l’apparition progressive de l’image à partir du noir
(fade up)
Iris (m.):
ouverture ou fermeture circulaire
Volet (m.):
effet de balayage d’un plan par le suivant indiquant un changement de sujet, de lieu, ou de temps
(fly away)
Fondu enchaîné
l’image disparaît progressivement et l’image suivante apparaît en surimpression
(dissolve)
Mixage (m.):
Opération consistant à mélanger des diverses bandes-sons d’un film (paroles, musique, bruits) et à doser l’intensité de chacune selon son importance à un moment donné. Du mixage résulte une bande sonore unique et définitive synchrone à la bande image
(mixing)
Son direct (m.):
procédé qui consiste à enregistrer le son et les paroles en même temps que les images.
(direct sound)
Postsynchronisation (f.):
procédé qui consiste à ajouter le son et la parole après le tournage du film
(post-sound)
Doublage (m.):
technique sonore où l’on remplace la bande sonore originale d’un film par une autre bande qui donne les dialogues dans une autre langue, en coordonnant la bande sonore et l’image de façon à ce que les paroles correspondent aux mouvements des lèvres des acteurs.
(dubbing)