Study your flashcards anywhere!

Download the official Cram app for free >

  • Shuffle
    Toggle On
    Toggle Off
  • Alphabetize
    Toggle On
    Toggle Off
  • Front First
    Toggle On
    Toggle Off
  • Both Sides
    Toggle On
    Toggle Off
  • Read
    Toggle On
    Toggle Off
Reading...
Front

How to study your flashcards.

Right/Left arrow keys: Navigate between flashcards.right arrow keyleft arrow key

Up/Down arrow keys: Flip the card between the front and back.down keyup key

H key: Show hint (3rd side).h key

A key: Read text to speech.a key

image

Play button

image

Play button

image

Progress

1/56

Click to flip

56 Cards in this Set

  • Front
  • Back
La fille: Papa! Papa!
Je suis dans la salle de bains.
La fille: Il y a un stylo-bille dans le salon.
Quoi?
La fille: Il y a un stylo-bille dans le salon... il est debout.
C'est toi qui a pris le coupe-ongles, chérie?
La fille: Il mesure trois mètres.
Je l'avais posé sur la baignoire.
La fille: Il a crevé le toit... C'est un gros stillo bille, papa!
Qu'est-ce que tu racontes.. Nom de Dieu! Mais qu'est-ce que...!?
La fille: Un gros stylo-bille.
Enorme tu veux dire.... il doit peser cinq à six cents kilos...
La fille: Il est en plastique?
Oui, Oui, c'est un vrai.
Liliane!
La mère: Je suis dans la cuisine.
Un stylo-bille d'une demi-tonne vient de tomber dans la salon.
La mère: Je n'ai pas compris... qu'est-ce que c'est ca!?
La fille: Papa vient de te le dire, maman, un stylo-bille d'une demi-tonne.

La mere: Un stylo... tu vex dire...Frederique tu es sur que c'est un stylo-bille?
Bah, qu'est-ce que tu vuex que ce soit?
Je ne sais pas moi... le Dimanche a neuf heures du matin.. ce n'est pas forcement..
Enfin, Liliane, tu n'es pas aveugle, tu vois bien le capuchon, le corps où passe l'encre et puis la poite en métal avec la bille!
La mere: C'est toi?
Moi quoi?
La mere: Qui as commandé un stylo-bille d'une demi-tonne?
Et pourqoui j'aurais commandé un stylo-bille d'une stylo-bille d'une demi tonne?
La mere: La semaine derniere tu as bien commandé un palmier.
La fille: C'etait pour le jardin, Maman.
La mere: Oui mais enfin c'etait un palmier d'une demi tonne... tu es sur que ce n'est pas toi?
Mais à qui veux-tu que je commande ca? Je ne sais pas moi qui fabrique ces trucs-la! Tu le sais toi?
La mere: Non....Tu as pianoté?
Pianoté?
La mere: Sur Internet, come au mois de janvier tu ne te souviens pas les tables de billard chauffantes? Trois, ils nous en ont livré Internet avec leur camion qui a esquinté la pelouse.
Ca n'a rien à voir, Liliane!
LA MERE: Maintenant ils cassent le plafond! Mais qui conduit chez Internet?!
C'était une erreur, les tables de billard chauffantes, une erreur informatique. Ils ont tout de suite compris qu'ils s'étaient trompés d'adresse, que ce n'était pas pour nous.
LA FILLE: Et ça tu crois que c'est pour nous, Papa?
Je ne sais pas... mais je n'ai pas pianoté.
LA MERE: Bon, Frédéric, qu'est-ce qu'on fait? On appelle les ponpiers?
Les pompiers! Tu vas déranger les pompiers un dimanche à neuf heures du matin pour un stylo-bille!?
LA MERE: Alors on en fait rien? Frédéric, je te parle! On ne fait rien?
On ne fait rien, on ne fait rien, on en profite!
LA MERE: Tu veux récupérer l'encre?
On ne profite pas du stylo-bille, Liliane, on profite de l'événement! Ce n'est pas tous les jours qu'un instrument d'écriture de cette taille transperce de part en part votre maison.
LA MERE: Séverine, ta famille est originaire de la Creuse.....
qui est au fond d'un trou, alors qu'en vérité il est tres concave, tres au-dessus des autres....
C'est peut-être pour ça qu'il a choisi la Creuse!
LA MERE: Qui?
Lui.
LA MERE:
Tu l'appelles "lui?"???
Comment veux tu que je l'appelle? Il n'a pas un prénom!
LA MERE: Un prénom! Tu voudrais qu'il ait un prénom!
Je n'ai pas dit ça...
LA FILLE: Un gros stylo-bille avec un prénom, ce serait super!
LA MERE: Frédéric, qu'est-ce quise passe? J'ai l'impression que ça te fait plaisir que ce machin soit arrivé chez nous.
Pour une fois que ce n'est pas soeur qui débarque avec ses enfants, c'est plutôt une bonne suprise, non?
LA MERE: Su tu étais croyante tu ne dirais pas ça, Séverine, pour les croyants, je peux t'assurer que le dimanche est un jour de joie, de lumière, c'est le jour où le Christ est ressuscité.
C'est vrai ça s'est aussi passé un dimanche.
LA MERE: Comment ça "aussi"?
Le même jour, c'est drôle, non?
LA MERE: Frédérique, tu ne vas tout de même pas comparer la sortie de notre Seigneur Jésus du tombeau avec l'entrée de ce machin en plastique chez nous!!?
C'est quand même deux mystères, Liliane, deux mystères du dimanche.
LA FILLE: Le styo-bille aussi on le voit.
LA MERE: Sévérine, s'il te plaît!
Reconnais, on le vois parfaitement.
LA FILLE: Un miracle à la maison, maman, ce serait d'enfer!
LA MERE: Stop! Maintenant STOP!
On est au XXI (vingt et unième) siècle, Liliane, tu dois accepter que les miracles progressent.
LA MERE: Tu ne vas pas m'apprendre ce qu'est un miracle! Je te rappelle... ça rappelait de trop mauvais souvenirs.
Qui te dit que c'est un miracle chrétien?
LA MERE: Frédéric.... à quoi tu penses... c'est Allah? Tu crois que c'est Allah qui....
Tout est ouvert... Où tu vas?!
LA MERE: Appeler les gendarmes!
LA FILLE: Putain, le rationalisme!
Qu'est-ce que ça va changer les gendarmes? Ils vont mesurer le stylo-bille, le photographier, relever les impreints, nous poser des questions comme pour les poules du voisin, et finalement qoui? Ils ne vont rien trouver.
LA MERE: Frédéric, ne dis pas de mal des gendarmes de la Creuse.
Liliane, il y a des choses qu'aucun gendarme au monde ne peut comprendre.
LA MERE: Allah ils peuvent, ils ont l'habitude...
Et si c'était autre chose...
LA MERE: Autre chose?
Liliane, Imagine imagine qu'on ait été choisis.
LA MERE: Choisis?
Elus, si tu préfères.
LA MERE: Elus, mais par qui? Par le supermarché à cause de ma carte de fidélité.... tu penses que c'est ça?
Pas vraiment.
MAIS ALORS: Mais alors Frédéric, élus par qui?
Disons par une force supérieure.
LA FILLE: Une force supérieure, ce serait genial!
LA MERE: Frédéric,tu me fais peur.
LA FILLE: Moi j'adore!
Après tout peut-être qu'on le mérite.
LA MERE: Mais, mais qu'est-ce qu'on fait?
Moi, en tout cas j'ai beaucoup travaillé, beaucoup, j'ai fait vivre ma famille, j'ai élevé ma fille, j'ai payé la femme de ménage pendant des années, j'ai prêté ma voiture à ton frère qui me l'a mise dans le fossé, je dîne avec toi chez mere tous les mardis, et si j'ai bonne mémoire, je n'ai pas mis les pieds sur un champ de courses depuis 86 (quatre vingt six).
LA MERE: Et alors?
Et alors, peut-être qu'aujourd'hui quelqu'un est venu me dire: "ça suffit, Frédéric Botron, ça suffit, ton devoir est terminé, tu as mieux à faire ailleurs, pars...
LA MERE: Pars?
La page est à nouveau blanche, va l'écrire, n'attends pas, pars... quitte la Creuse.
LA MERE: Frédéric, ce n'est pas possible.
Qu'est-ce qui n'est pas possible, Liliane? Est-ce que ce matin en nous reveillant nous pensions possible qu'un stylo-bille tombe du ciel et perfore notre maison?
LA MERE: Non, c'est vrai....
Désormais tout devient possible.
LA FILLE: Putain, le kif!
Bon, je vais faire ma valise.
LA FILLE: Dingue... c'est dingue!
LA MERE: Frédéric!!!
Je suis obligé.
LA MERE: Dis-moi la vérité... il t'a parlé!
Qui?
LA MERE: Lui, Il t'a dit quelque chose?
C'est un stylo-bille, Liliane, il n'a pas de bouche.
LA MERE: Alors, comment tu sais que tu dois partir?
Liliane, il faut que tu comprennes une fois pour toutes que je ne suis pas uniquement un paquet de viande enveloppé dans un peignoir de bain, j'ai aussi une âme, un instinct, et une spiritualité matinale tres developpé que, c'est vrai, j'ai toujours essayé de cacher pour ne pas avoir l'air trop différent des habitants de la Creuse qui sont disons... terriens....
LA FILLE: Quoi! Regarde comme il bouge, comme il est sexe! On dirait une rock star! J'adore quand papa est appelé par Dieu!
Voila le mot: "appelé"... Des qu'il est arrivé, j'ai capté cet appel et peu à peu je l'ai décrypté "pars, Frédéric Botron, pars..."
LA MERE: Tu sais que c'est l'anniversaire de papa aujourd'hui.. on fete ses cent deux ans ce soir.
Je sais bien....
LA MERE: Non, Mouloud ne viendra pas! Francois et son frere, meme les cousins de la Creuse du Sud montent....
J'aurais adoré etre avec vous, surtout que je n'ai jamais manqué un seul annivérsaire de la famille, ça, jamais un seul! Mais, la, tu comprends biens...
LA MERE: Q'est-ce que je vais leur dire?
La vérité! Que j'ai été elus tot ce matin.
LA FILLE: Putain, ca va les fendre!
Bon Liliane j'ai peur qu'il se fache... tu sais, ils ne vous appellent pas deux fois...
LA FILLE: Go, papa, go!
LA MERE: Tu ne l'emportes pas?
Non, non, j'en ai deja un. Tu vois, exactement le meme, Comme quoi c'était écrit. Allez, bisous!